Les trois âges de la télévision

Posted on 12/11/2010

0


Ce 12/11, nous avons vu au cours les 3 âges de la télévision selon l’ouvrage de Jean-Louis Missika:

  1. la paléo-télévision, faite pour obéir – la télévision d’Etat
  2. la néo-télévision, faite pour pleurer – reality shows
  3. la post-télévision, faite pour s’épanouir dans la téléréalité

Ces trois âges sont définis, dans leurs modalités et évolutions, selon

  • la relation entre le média et le téléspectateur,
  • le contenu télévisuel
  • les objectifs et finalités du média
  • les enjeux sociaux, économiques et politiques

A propos de l’ouvrage La Fin de la Télévision, de Jean-Louis Missika

JeanLouis Missika, directeur d’une société de conseil en stratégie et professeur de communication politique à Sciences-Po Paris et coauteur de deux ouvrages sur la télévision dont le dernier « La fin de la télévision« , s’attarde ici sur la disparition de la celle-ci en tant que média. L’auteur donnée une définition de la télévision comme étant le « moyen de diffusion de contenus vidéo contrôlé par des sociétés publiques ou privées, titulaires de licences de diffusion délivrées par une autorité publique, achetant des droits de diffusion ou produisant des programmes en agençant ces programmes à destination d’un public défini ».
Il énonce ensuite une série de problématiques dont l’essentielle est la question de savoir comment notre société va-t-elle évoluer sans ce média historique qu’est la télévisionJeanLouis Missika fonde toute son analyse sur trois dimensions différentes de la télévision qui correspondent à trois âges distincts. Il distingue la « paléotélévision », la « néo-télévision » et la « posttélévision ». Ce triptyque était celui utilisé par Umberto Eco dans son oeuvre La Guerre du faux.

Publicités